Infos lettre septembre 2020

Accepter l'incertitude

Accepter l’incertitude… comme seule certitude ?

Crises sanitaires, économiques, sociales, sur fond de crise écologique… Si l’état de crise devient notre normalité et l’incertitude la seule caractéristique commune aux périodes qui se succèdent,comment trouver la stabilité nécessaire pour construire et mener nos projets, comment trouver la sérénité pour préserver le bien-être, les énergies et les ressources des équipes ? Quand l’incertitude s’installe, un deuil se propose à nous : celui de perspectives que nous considérions fiables, d’une réalité que nous pensions solide, des repères qui nous permettaient de nous orienter et de nous sentir en sécurité.

Mais quand l’incertitude s’impose comme un nouvel horizon, il nous reste heureusement d’autres repères sur lesquels nous pouvons continuer à nous appuyer : il s’agit de nos repères intérieurs et ils peuvent être autant individuels que collectifs. Dans l’un et l’autre cas nous aurons besoin de compter sur une base minimale de confiance en nous, en les autres et en la vie.

Sans confiance, la peur, la confusion nous rendent difficile l’accès à ces repères intérieurs que sont nos valeurs, la conscience de nos enjeux immédiats, la clarté de nos priorités pertinentes au-moins pour notre prochaine étape… Or, dans notre relation à nous-même, ce sont ces repères personnels qui nous permettent de trouver le sens et la stabilité intérieure nécessaires à notre bien-être et à la mobilisation positive et créative de nos ressources.

Sans confiance, la frilosité, les doutes et les réflexes de repli sur soi nous empêchent de profiter de toutes les ressources de la coopération et de la solidarité. Or, dans notre relation aux autres, la qualité des interactions, les performances de notre intelligence collective et l’efficacité de notre collaboration restent en toutes circonstances des atouts de premier ordre pour relever nos défis, mais aussi de très réels motifs de satisfaction toujours à notre portée parce qu’ils dépendent en grande partie de nous, de nos actions et comportements.

La caractéristique principale de ces temps d’incertitude c’est que nous pouvons perdre, quelques fois de façon très soudaine, la maîtrise d’éléments sur lesquels nous avions l’habitude de nous appuyer.

Nous savons depuis l’antiquité que tout change, sauf le changement. N’est-ce pas le prolongement logique de cette position de sagesse que d’accepter l’incertitude comme seule certitude ? L’univers infini de la relation (à soi et à l’autre) pourrait alors devenir ce nouvel horizon choisi, dont les repères nous appartiennent vraiment, et la fluidité de la coopération, avec et dans notre équipe, le meilleur baromètre de nos réussites.

Mieux Communiquer

Mieux communiquer... masqués ?

Et si l’une des victimes non répertoriée de l’épidémie de Covid-19 était la communication relationnelle ? Et si, paradoxalement, le port du masque pouvait constituer une incitation à mieux communiquer avec les autres et même avec soi ?

En temps normal, nous savons bien l’importance de la communication non verbale dans la palette des moyens qui nous servent à nous exprimer. Elle nous est particulièrement précieuse pour exprimer notre vécu émotionnel et donc pour toutes ces situations du quotidien dans lesquelles le message principal que nous souhaitons transmettre est celui des émotions que nous ressentons.

Celui qui en est le destinataire sait alors, l’importance de pouvoir lire ces informations complémentaires sur le visage de son interlocuteur, pour mieux comprendre ou interpréter le sens du message qui lui est adressé. Celui qui s’exprime, par contre, mesure peut-être moins à quel point l’expression de son visage peut contribuer à l’efficacité de son message. Ainsi en ces temps de communication masquée, il peut être prudent de compenser l’absence de ces signes-là en étant, plus qu’à notre habitude, vigilant à expliciter verbalement les émotions que nous cherchons à communiquer.

Ma bouche, cachée par le masque, ne pouvant afficher la moue fugace exprimant ma gêne ou ma perplexité, pourra formuler en mots, si possible précis et ajustés, cet état émotionnel qui m’habite et dont j’aimerais informer mon interlocuteur. Pour parvenir à la précision et à la justesse souhaitée, nous aurons avantage à tourner notre capacité d’écoute empathique vers nous-même afin de pouvoir préciser la nature de l’émotion ou des sentiments que les traits de notre visage pourraient montrer s’ils n’étaient pas dissimulés par un masque. Par exemple, je pourrais dire que je suis mal à l’aise, surpris ou embêté par la tournure que prend un entretien. Et pour éviter que mon interlocuteur ne prenne ma remarque personnellement et, qu’il ne traduise par « il est mal à l’aise ou embêté à cause de moi », j’aurais sans-doute avantage à suivre les recommandations de la Communication Non Violente en reliant mon ressenti à mes propres enjeux. Ainsi, je pourrais dire, par exemple, que je suis mal à l’aise parce que je préfère parler des situations en présence des personnes concernées ou que je suis embêté parce que je tiens beaucoup à pouvoir tenir mon engagement…

Il peut même être prudent d’employer également notre capacité d’écoute empathique vis-à-vis de l’autre, pour vérifier son ressenti plutôt que de nous contenter d’une interprétation, avec le risque de nous tromper. Cela donnera alors « Vous êtes surpris ? » ou « Ça t’embête ? ».Imaginons un instant que, par goût ou par nécessité, cette pratique se généralisa… La surprise ne serait-elle pas joyeuse si, au final, l’un des bénéfices que nous pourrions tirer de ces temps de distanciation renforcée était une capacité d’empathie un peu plus musclée et partagée ?

le travail parlons en

Le travail… parlons-en !

Dans le contexte actuel où l’activité professionnelle et ses modalités d’exercice ont été fortement bousculés, parler du travail représente plus que jamais un besoin essentiel pour les salariés, en mal de sens et de projection dans l’avenir.
Parmi les réponses à apporter figure la mise en place d’espaces de discussion sur le travail. Zoom sur ce dispositif innovant de concertation sociale et de régulation que de plus en plus d’entreprises souhaitent expérimenter.

« Discuter… de quoi ? Pour quoi faire ? »

Préconisés dans le cadre de l’Accord National Interprofessionnel de 2013 sur la Qualité de Vie au Travail et l’égalité professionnelle, les espaces de discussion sont parfois comparés au droit d’expression des salariés datant des Lois Auroux de 1986.

Si l’expression des salariés constitue bien le levier principal de cette méthodologie promue par l’ANACT, l’accent est encore davantage mis sur sa finalité : celle d’élaborer des solutions, de façon participative, aux problématiques remontées du terrain. Ainsi, les espaces de discussion sont des espaces collectifs qui permettent de recentrer les débats sur l’expérience de travail, autrement dit sur le travail réel, pour confronter notamment les objectifs stratégiques avec les réalités opérationnelles.

Ils visent à produire des propositions d’action : décisions, solutions pratiques … mêmes modestes, qui sont de nature à améliorer les pratiques et le quotidien d’une équipe ou d’un collectif de travail. Ils peuvent aussi bien permettre de résoudre des problèmes ponctuels, que de mieux accompagner le changement ou encore désamorcer des tensions internes naissant de divergences d’opinions ou de points de vue sur la qualité du travail, autrement dit sur les façons de travailler.

Remettre au cœur du débat le travail et sa dimension opérationnelle permet de se recentrer sur l’essentiel et de redonner du sens au travail réalisé.

« Mais on n’a pas le temps, on passe déjà tout notre temps en réunion ! »

Les espaces de discussion soulèvent souvent des craintes quant à la possibilité d’intégrer des rendez-vous collectifs supplémentaires dans des plannings déjà trop chargés en réunions. En analysant les différents espaces de dialogue existants dans l’entreprise, le constat est pourtant souvent celui que le temps passé à réellement échanger sur l’activité de travail et les préoccupations issues du terrain est souvent réduit voire inexistant, y compris lors des réunions de services.

Les échanges sur le travail se déroulant alors uniquement de manière informelle entre collègues, interférant dans certains cas avec l’activité et pouvant alimenter des tensions relationnelles.

Inscrits dans l’organisation du travail, les espaces de discussion s’adaptent aux contraintes liées à l’activité et au rythme de travail et permettent potentiellement des gains de temps via une meilleure régulation des tensions au sein du collectif de travail (management moins interrompu, …).

« Et comment on s’y prend ? »

Si les espaces de discussion ont vocation à être pilotés en interne, leur mise en place ne s’improvise pas : il s’agit d’être formé un tant soit peu à leur animation mais surtout de concevoir les règles de fonctionnement avec les parties prenantes et d’articuler ce dispositif avec le management et les instances représentatives du personnel, pour en tirer des bénéfices pour les services concernés mais plus globalement pour l’entreprise. Le développement de la confiance et de la cohésion d’équipe, la professionnalisation du management ou encore le développement d’une culture de l’amélioration continue en font partie.

Sur cette période, vous souhaitez :

  • Accompagner l’encadrement de votre entreprise et les salariés face aux risques d’épuisement professionnel
  • Maintenir et/ou renforcer l’importance de la QVT et      des enjeux RSE parmi les priorités de l’organisation
  • Renforcer les capacités et les dynamiques de coopération dans les équipes
  • Retrouver de la motivation, reconstruire le sens
  • Faire évoluer votre organisation

… ou répondre à d’autres besoins et mener
d’autres projets que nous pouvons étudier
ensemble

Notre approche et nos spécificités :

 Pour vous aider à relever tous vos défis nous mobilisons les compétences d’une équipe pluridisciplinaire de formateurs, coachs, facilitateurs et médiateurs associés à des experts reconnus (psychologues du travail, ergonomes, etc…) :

    • avec tous les avantages de la proximité
    • avec la souplesse nécessaire pour élaborer des solutions sur-mesure
    • avec une démarche originale privilégiant la qualité relationnelle et associant notamment diagnostic,
    • accompagnement formation, facilitation et médiation
    • avec des possibilités de prestations à distance et des propositions nouvelles adaptées aux besoins de la période

Nous vous proposons :

    • de procéder à une réévaluation des RPS avec prise en compte des nouveaux facteurs de RPS
    • des accompagnements sous forme de coaching individuel ou d’équipe
    • des conférences de sensibilisation et des actions courtes de formation pour renforcer la coopération dans vos équipes
    • des conférences de sensibilisation, des ateliers de gestion de stress par des techniques brèves et des formations pour prévenir l’épuisement professionnel
    • des nouvelles prestations à distance (formation, accompagnement ou facilitations)

…et de nombreuses autres actions à définir ensemble

Offres découverte

Notre conseil psy : Agir ensemble pour l’environnement… de travail

Au cours des derniers mois, beaucoup d’entre nous ont expérimenté le télétravail, ses contraintes, mais aussi ses bénéfices.
Alors à l’aube de cette nouvelle rentrée et pour certains du retour sur leur lieu de travail, quelles stratégies mettre en place pour gagner en qualité de travail mais aussi en sérénité ?

Pour y voir plus clair, il peut être utile de tenir un « registre » et d’y noter précisément (durant une semaine, par exemple) toutes les interruptions survenant au cours de sa journée de travail.

Nous pouvons alors mieux analyser les sources de dérangement – plus ou moins justifiées- et établir un plan d’action personnalisé pour lutter contre celles qui parasitent notre travail inutilement.

Parmi les recommandations pour tenter de mieux gérer la multitude de sollicitations durant la journée et donc diminuer notre charge mentale…

 Lire la suite

En corps et encore !

Une pratique de centrage, dans le quotidien pour retrouver de l’ancrage et de la verticalité
Debout, les pieds écartés, je ferme les yeux et je respire.
Je m’étire vers le haut, me grandissant à chaque inspiration, me tassant et tentant de peser d’avantage sur le sol à chaque expiration.
Dans cette verticalité, entre ancrage à la terre et mouvement vers le ciel, je goûte le calme intérieur retrouvé et ressens l’énergie qui circule en moi.

La question du coach :

«Et si je décidais de muscler… ma confiance ? Et si j’osais de nouveaux défis (modestes ou ambitieux) pour renforcer ma confiance en moi, en l’autre, en la vie ?»

L’art… de mieux être

Un Haï’QVT de rentrée
La pluie chasse les senteurs de l’été
L’essentiel demeure…
Respirer

Cliquez sur l’image

Nos propositions pour mieux être, vivre et ré-inventer ensemble le travail à Colmar, Strasbourg, Épinal, Nancy, Metz et dans toute la Région Grand Est

Nos propositions pour Accepter l’incertitude… comme seule certitude

Offre découverte : Conférence-atelier et/ou formation Oser la coopération
Bien vivre le changement
Conduire et accompagner le changement
Les clés de la résilience
Mieux gérer le stress au quotidien
Prévenir l’épuisement professionnel 
Donner du sens par une raison d’être, une vision, des valeurs partagée
Accompagnement des transformations

Nos propositions pour Mieux communiquer… masqués :

Mieux communiquer pour mieux travailler ensemble
Mieux communiquer pour manager dans la bienveillance
L’écoute empathique, pour accompagner en se préservant
Mener des entretiens annuels, professionnels (et de reprise) constructifs
Mieux prévenir et gérer les conflits 
Manager en contexte multiculturel 
Coaching d’équipe multiculturelle

Nos propositions pour Le travail… parlons-en !

Offre découverte : Conférence-atelier et/ou formation Prévenir l’épuisement professionnel et gérer le stress au
quotidien
Offre découverte : Conférence-atelier et/ou formation Prévenir le Stress Post Traumatique et accompagner
l’expérience du deuil
Formation Risques psychosociaux et Qualité de Vie au Travail
Analyser et optimiser l’organisation avec la TOB
Enquête et diagnostic RPS
Diagnostic relationnel et organisationnel
Débriefing psychologique
Développer une posture de manager coach
Vivre le bilan d’équipe pour créer une nouvelle dynamique
Faciliter les rencontres et les événements
Assistance et soutien du service social face aux difficultés du quotidien

Nos propositions pour Agir ensemble pour l’environnement… de travail

Offre découverte : Conférence-atelier et/ou formation Prévenir l’épuisement professionnel et gérer le stress au
quotidien
Plus efficaces ensemble par le co-développement professionnel
Vivre le bilan d’équipe pour créer une nouvelle dynamique